Les Blessures de l’Âme : Comment les identifier et les guérir.

Les blessures de l’âme constituent un traumatisme durant l’enfance. En effet, elles sont profondément enracinées dans notre subconscient dès le premier âge. Celles-ci affecteront notre attitude, nos relations, nos pensées et nos émotions. Dans cet article, je vais vous aider à reconnaître les cinq blessures de l’âme afin de les guérir.

blessure de l'âme

Comment guérir les blessures de l’âme ?

En fonction des circonstances et des gens autour de nous, Nous passont d’une blessure de l’âme à une autre. Si vous voulez guérir vos blessures :

  • Apprenez à reconnaître vos blessures pour mieux les gérer
  • Ne cédez pas à l’ego.
  • Vous devez accepter d’avoir été blessé.
  • N’essayez pas de transformer les autres.
  • Ne faites pas aux autres, ce que vous ne voulez pas qu’on vous fasse.
  • Pardonnez à ceux qui vous ont fait du mal.

1.     Le rejet

La première blessure est le sentiment de rejet. Au tout début de sa vie, l’enfant va sentir qu’il n’est pas désiré. En général, c’est le parent du même sexe qui suscite ce sentiment de rejet chez l’enfant. À l’âge adulte, la personne sera sensible aux remarques. Elle va se considérer comme inutile et sans valeur. Pour pallier ces émotions, l’adulte décompresse en devenant addict.

Le rejet éveille ces sentiments.

  • Manque d’assurance.
  • Se considère comme le vilain petit canard
  • Agitation
  • Anxiété.
  • Ne se soucie pas des difficultés matérielles.
  • Dépendance à l’alcool, les drogues, le virtuel, le sommeil et la nourriture.
  • Vit dans l’imaginaire
  • Panique
  • S’isole souvent

2.     L’abandon

L’abandon se ressent dès la naissance jusqu’à 3 ans. L’enfant manque de nourriture affective. Ces personnes sont dépendante sentimentalement. En tant que personne dépendante, elle cherchera constamment le soutien et l’approbation des autres. Ce genre de personnalité aura besoin d’attirer l’attention sur soi. En outre, elle aura du mal à accepter les refus. Enfin, la personne abandonner aura du mal à survivre seule. Sa vie est pleine de hauts et de bas. Elle a tendance à dramatiser tout ce qui peut se passer dans sa vie. Sa plus grande peur est la solitude.

Sa réaction face à l’abondon

  • Peur de se sentir seul. N’aime pas la solitude
  • Manque d’autonomie
  • Triste sans raison avec une tendance accrue à pleurer
  • Se victimise.
  • Des personnalités qui se rendent malades pour attirer l’attention.
  • Ne parle que d’elle, sans prêter attention aux autres.
  • Hésite souvent
  • Humeurs changeantes.
  • Se comporte comme un enfant

3.     L’humiliation

Cette blessure survient entre deux et trois ans. Les parents ont réprimé toute forme de plaisir physique. Mais avant tout, l’enfant a été rabaissé, critiqué et comparé. Le masque qui lui correspond est celui de masochisme. Elle réprime le plaisir des sens, tout en les réprimant. Un tel personnage fait tout pour ne pas être libre. Il fera passer les autres avant lui. Hypersensibles, les humiliés se dévalorisent souvent.

Ses réactions

  • Faire passer ses besoins devant les autres.
  • Sentiment d’indignité.
  • Se néglige.
  • Compense avec la nourriture avec une tendance à l’embonpoint.
  • Tendance à se ridiculiser sous le ton de l’humour. Se rabaisse constamment

4.     La trahison

Entre l’âge de 2 et 4 ans, le sentiment de trahison apparaît. L’enfant se sent trompé et manipulé. La même règle s’applique si un parent dévalue ou maltraite l’autre parent. L’individu possède une forte personnalité. Il adore attirer l’attention et veut contrôler toutes les situations. C’est quelqu’un qui est intolérant et impatient. Tendance à manipuler et à séduire. Ces gens éprouvent de la difficulté à communiquer avec les personnes de sexe opposé. La colère les envahis facilement. Les parents n’ont pas respecté leurs engagements et ont souvent menti à leurs enfants. Cette blessure de l’âme est liée à une perte de confiance causée par des promesses et des mensonges brisés.

Réaction de l’ego :

  • Attends beaucoup des autres.
  • Fort besoin de tout planifier.
  • Elle éprouve de la difficulté à faire face aux imprévus.
  • Ne fait pas confiance au sexe opposé.
  • Tendance à manipuler en étant dans la séduction
  • Se confie difficilement à quelqu’un.
  • Coupe les relations très facilement
  • A un caractère impatient. N’aime pas attendre
  • Se met facilement en colère

5.     L’injustice

Cette blessure de l’âme se fait ressentir entre l’âge de 4 et 6 ans. Le parent est froid, insensible, sévère et autoritaire. Cette personne s’affirme et s’exprime très difficilement. Le masque correspondant à cette blessure de l’âme est la rigidité. Le rigide est perfectionniste, optimiste en surface mais craint l’autorité. Il se débrouille seul et déteste demander de l’aide. Constamment dans l’action, il se coupe de ses émotions. Il a peur de la froideur.

Son attitude :

  • Refuse qu’on lui apporte de l’aide.
  • Perfectionniste.
  • Se montre optimiste mais seulement en surface.
  • La personne doit être parfaite.
  • Elle éprouve beaucoup de difficultés pour exprimer ses sentiments.
  • Relation amoureuse rarement satisfaisante.
  • Elle tend à critiquer les autres et elle-même.

Laisser un commentaire