Les croyances liées à la vie après la mort

Depuis la nuit des temps il existe diverses croyances sur la vie après la mort et des pratiques qui ont évoluées pour communiquer avec les esprits, à l’heure d’aujourd’hui, beaucoup de gens se demandent si un autre monde existe.

Analyse des contacts avec les défunts dans l’antiquité

Mais est-ce que nous pouvons vraiment recevoir un message de l’au-delà ? il y a t’il des médiums qui peuvent vraiment communiquer avec les morts ? Serait-il possible que la mort n’existe pas ? l’étude du spiritisme et de la perception de la mort et de l’au-delà dans l’antiquité peuvent peut être nous permettre de répondre à ces questions.

Que désigne le terme spiritisme ?

La plupart des gens pensent que le spiritisme est une science occulte. quand d’autres le jugent comme étant une superstition. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’une croyance ayant comme fondement la communication avec les esprits, et ce, à travers des phénomènes étranges ou paranormaux. Les âmes décédées peuvent entrer en contact avec le monde des vivants et transmettre des messages pour avertir ou conseiller, parfois ces messages peuvent même arriver dans les rêves, il arrive à certaines personnes de rêver d’une personne défunte.

Que veut dire spirite

Le spirite est l’intermédiaire entre le monde visible et invisible, cette personne nommée également médium a la possibilité de communiquer avec les esprits. Le spirite est reliée au monde des esprits et l’univers de l’invisible, d’ailleurs, il y a de beaucoup de traditions antiques qui vont dans ce sens, dans certaines religions anciennes nous avons retrouvés les croyances. Les Américains, utilise le terme channeling. Le médium channel entre en contact avec une entité se trouvant dans un autre monde. Cette entité peut être un ange ou un guide spirituel qui conseille et avertit.

l’antiquité et les croyances en rapport avec l’au-delà et la mort

Le spiritisme est lié à différentes croyances pendant l’antiquité.

  • En Mésopotamie antique : Les Assyriens ainsi que les Babyloniens étaient persuadés que notre destin était déjà tracé et seuls les esprits pouvaient révéler l’avenir. Pour eux les esprits étaient les mieux placés pour nous conseiller et nous guider vers le bon chemin. Les âmes décédées étaient considérées pour les peuples d’Assyrie et de Babylone comme un souffle. Cette population pensait même que les morts étaient une vapeur d’eau ayant la possibilité de venir habiter certains lieux de vie en hantant les maisons.
  • L’Égypte antique : le peuple de l’Égypte avait aussi leur croyance en l’esprit divin protecteur qu’ils nommaient Kha, selon les croyances égyptiennes l’âme survit à la mort, le corps meurt mais pas l’esprit, Kha se dédouble, le corps et l’esprit se sépare. Les Égyptiens attachaient une grande importance à la mort et à la préparation du voyage dans l’au-delà. Ils vénéraient Kha en lui faisant des offrandes, il pensait que Kha reviendrait reprendre possession du corps si celui ci était bien entretenu, c’est pour ça qu’ils attachaient une grande importance au préparation funéraire.
  • La tradition hébraïque : Du temps de Moïse, les Hébreux n’avaient pas le droit d’invoquer les morts, leur religion leur interdisait formellement.
  • Dans L’antiquité occidentale : les morts étaient presque omniprésents dans l’antiquité occidentale. Les druides étaient consultés car ils avaient une connaissance spirituelle élevée, il érigeait des pierres pour invoquer l’esprit de l’univers. Les chefs consultaient les druides car ils avaient cette faculté à transmettre les messages venant du haut des cieux via certaines pratiques ésotériques, certains pensaient même qui avait la faculté d’arrêter une bataille grâce à leur pouvoir ! Les druides étaient respectés car ils avaient une grande sagesse.
  • La tradition grecque : en Grèce antique l’invocation des esprits faisait partie intégrante de la religion. La communication avec les esprits était un rituel pratiqué couramment. à cette époque les Grecs vénéraient plusieurs Dieu
  • La tradition des Évangélique : les anges représentent les messagers de Dieu ou les messagers de l’au-delà. Dans l’évangile, il n’y a aucune invocation d’esprit car c’est contraire à leur religion. Par contre il y a eu des apparitions, comme pour Marie, où Dieu délivre un message, seul le Divin le décide. Dans la tradition évangélique on n’implore encore moins l’âme d’un défunt pour connaître l’avenir, c’est Dieu qui envoie ses messagers par le biais d’un rêve prophétique pour prévenir comme pour l’apparition de l’Archange Raphaël, l’ange guérisseur.
  • La tradition romaine : Les Romains avaient l’habitude de vivre dans la magie et les sciences occultes. Ils étaient très habiles avec les rituels ésotériques et l’occultisme. Mais les autorités n’aimaient pas cela de peur de perdre leur pouvoir d’ailleurs il y a eu de nombreuses poursuites contre la sorcellerie de la part du régime en place. Ces pratiques occultes étaient faites de manières cachées.

Laisser un commentaire